Le consultant ERP apporte une solution informatique à un besoin métier défini

11 erreurs infallibles pour rater sa page Facebook

11 erreurs infallibles pour rater sa page FacebookEn 2020 très clairement, avoir une page Facebook ne vous garantit pas de superbes ventes. Il est bon d'apprendre un peu de stratégie social media avec les 11 erreurs les plus courantes quand on tient une page Facebook pro et qu'on veut donner de la visibilité à son affaire.

Bien que mon site michelcampillo.info date de 2004, j'ai attendu 2011 avant de m'intéresser à Mark Zuckerberg et il a fallu quelques années de plus pour que je me demande qui consulte ma page Facebook car jusque là je n'en avais aucune idée. Je précise qu'il s'agissait d'une page en portugais, cela date de l'époque où ma priorité était d'exporter au Brésil des solutions de gestion. Ultérieurement j'ai crée une page en français bien sûr.

11 erreurs infallibles pour rater sa page Facebook
Tout ce qu'il ne faut pas faire pour foirer sa page Facebook.

Pour rater votre page Facebook, vous devez impérativement:

🚀 1. Ne pas avoir de stratégie social media

Avez-vous créé une page Facebook pour votre entreprise ou l’un de vos produits avec un vague désir d’augmenter les ventes ou juste parce que tout le monde le fait, il faut y être aussi ? Si oui bingo, vous êtes bien parti pour l’échec et vous retrouver avec une page Facebook introuvable. Précisez vos priorités avant tout, inscrivez-vous à ma newsletter:

Abonnement à la lettre de diffusion

Voulez-vous une page Facebook pour augmenter le nombre de fans, et travailler l’image de marque, ou bien pour faire connaître un nouveau produit / service ? Ou alors vous visez un service clientèle de qualité ? Cherchez-vous à avoir le plus possible de fans, plus de fans qui interagissent ou des fans avec un profil particulier ? Quel que soit votre but, il faut qu’il soit clair, et que vos priorités soient hiérarchisées. Pour plus de détails, voir “Faut-il créer une page Facebook pour son entreprise ?“.

🚀 2. Ne pas suivre les statistiques

On a beau penser connaître nos fans, ils peuvent nous surprendre. Si vous publiez sans jamais regarder les statistiques, vous êtes mal. Vous devez régulièrement suivre les statistiques de votre page, tout comme les statistiques de visiteurs sur un stand dans des salons professionnels comme Batimat 2019. Prévoyez un jour par semaine ou deux fois par mois pour les analyser.

Combien de mentions “J’aime” avez-vous gagné (ou perdu) récemment ? Y a-t-il un jour plus favorable pour les mentions ? Quels sont la portée de vos publications, et l’engagement de vos fans ? Quelles publications ont eu le plus de succès ? Avez-vous fait quelque chose de spécial par rapport à celles-ci, de quoi traitaient vos billets les plus populaires ? Même questions pour les publications avec moins d’écho. Vos publications plus populaires avaient-elles des portées organiques (les gens les ont partagées spontanément) ou payantes ?

🚀 3. Ne pas attribuer des tâches spécifiques à chacun

L’un des collaborateurs s’occupe de la page Facebook quand il a un peu de temps. Oh là là… Ou alors il y a deux personnes de différents départements qui prennent la page en charge sans trop savoir qui fait quoi. Il n'est déjà pas simple de rester productif en travail à distance, imaginez gérer les réseaux sociaux à plusieurs. Bravo, l’échec est garanti ! Pour compenser, on se récupère un cashback:

Poulpeo cashback: fiable ou douteux?

Si vous voulez une bonne page Facebook, il vous faut une personne spécifique avec des heures (et donc un budget) planifiées, ou bien une équipe qui travaille de manière coordonnée et complémentaire. De préférence, engagez des community managers professionnels, pas le neveu qui se connaît en Facebook parce qu’il y passe la journée ni des consultants ERP qui ont d'autres types de compétences.

🚀 4. Ne pas publier

Vous avez une page Facebook d’entreprise… vide, morte. C'est un peu la page Facebook pour les nuls 😝 Pour faire vivre votre page, il faut publier, interagir avec les fans, et publier encore. Si vous ne publiez pas, personne ne viendra visiter votre page. Le principe est le même que sur un blog, que vous utilisiez le blog comme outil de prise de notes ou simplement pour faire connaître votre activité, il faut publier. Je l'ai expliqué dans l'article Site ou blog d’entreprise : comment l’actualiser ? en essayant de vous donner des pistes sur les contenus à publier.

🚀 5. Publier trop souvent

Pire que de ne pas publier, c’est de trop publier. Dynamisez-vous votre page Facebook au maximum avec dix publications par jour ? Arrêtez ça tout de suite. Vous allez écoeurer vos fans. Ils se sentiront spammés. C’est vrai que Mashable avec 2,5 millions de fans publie quatre posts par jour. Mais, après tout, c’est un site d’informations. Je connais une page Facebook (nom d'utilisateur non disponible) qui publie un commentaire par jour. Et ils ont 103.000 fans. Publiez, vérifiez vos statistiques (voir le point 2), et ajustez le tir. Si vous savez comment piloter un projet ERP, franchement faire du réseau social n'est pas compliqué à côté 😉. Vous trouverez le rythme adéquat à votre page.

🚀 6. Ne pas avoir d’horaire ou de jour pour publier

Les enfants, les vieux, et les chiens aiment les horaires et les habitudes. Les fans c’est pareil, sur une page Facebook voir les abonnés vous permettra de vous en rendre compte. Lorsqu’ils fréquentent votre page, ils veulent y trouver des nouvelles. S’ils savent quand vous publiez, ils sauront quand aller chez vous. Vous publiez tous les matins vers 9h ? De petit à petit, vos fans s’habitueront à votre rythme de publication, et finiront par visiter votre page à ce moment là. Calquez-vous sur les statistiques, prévoyez un rythme, et suivez-le. Créez de l’expectative, et récompensez vos fans avec des publications au moment où ils s’attendent à les trouver.

🚀 7. Ne parler que de soi-même

Rien de plus ennuyeux sur une page Facebook que des publications sur la-magnifique-entreprise-que-nous-sommes. Il est évident que vous devez publier sur votre société : nouveau produit, nouvelle version de l'ERP, vos partenaires, votre participation à des salons comme Batimat en 2017 et autres évènements, permettre aux clients de faire le bon choix de logiciel, action marketing, etc. Mais ne vous limitez pas à parler de vous-même ! C'est ce que je fais sur mon blog, j'ai beau être chef de projet ERP j'ai aussi d'autres centres d'intérêt. Il suffit de regarder le menu du blog.

🚀 8. Le community manager isolé du reste de l’entreprise

Un salarié a été choisi pour gérer la page Facebook de votre entreprise ? Super, sauf s'il s'agit d'une page Facebook piratée mais je ne pense pas que ce soit le cas. Le collab' travaille tout seul dans son coin ? Il n’a aucune interaction avec les consultants ERP du professional services? Les commerciaux ? Les développeurs ? De mieux en mieux. Comment votre community manager est-il sensé répondre aux questions des fans ou les diriger vers les bonnes personnes, ou encore réaliser des animations qui soient dans le cadre marketing de la société s’il est isolé ? Au contraire, le community manager doit se trouver au carrefour des tous les départements. Autrement, il ne peut pas bien faire son boulot.

🚀 9. Ne pas intégrer sa page Facebook aux réseaux sociaux de l’entreprise, ni à ses actions

La page Facebook d’entreprise n’est qu’un élément de la stratégie social media. Vous y faites un concours ? Vous avez développé le meilleur logiciel ERP du moment ? Parlez-en sur votre site. Votre société a un compte Twitter ? Citez l’adresse de la page Facebook, et laissez des boutons bien visibles sur le site. Vous lancez une nouvelle version d’un produit ? Il faut le commenter sur vos comptes sociaux. L’important dans les réseaux sociaux, c’est la notion de “réseau”. Il est fondamental d’intégrer les différents éléments, et de relayer l’information d’un réseau vers l’autre.

🚀 10. Ne pas savoir gérer les commentaires négatifs

C’est dur de recevoir des commentaires négatifs sur sa page Facebook pro. Exemple: vous postez la liste des logiciels ERP et certains font l'objet de critiques de la part de vos abonnés. C'’est inévitable. Enfin, presque. Vous pouvez toujours restreindre les autorisations, empêcher vos fans de publier du texte, des photos ou des vidéos. Mais, est-ce la meilleure solution ? Si vous n’êtes pas lourdement harcelé par des trolls, la réponse est non. Et, encore, si c’est le cas, enlever l’autorisation de publication à vos fans doit être une mesure temporaire.

Ecoutez ce que vos fans ont à dire, ne les ignorez pas. Leurs commentaires négatifs peuvent vous aider à améliorer un service, à revoir un produit. Des commentaires négatifs sont souvent plus utiles que des gazouillis gentils. Mais il faut oser y faire face.

🚀 11. Ne pas savoir gérer une crise

Parfois, c’est carrément la crise sur vos réseaux sociaux. Avez-vous prévu comment agir dans ce cas ? Avez-vous déjà eu besoin à faire face à des crises auparavant ? Qu’avez-vous appris ? De toute façon, comme le rappelle Matthew Peneycad dans Social Media Today, l’avantage d’un fiasco dans un réseau social, c’est qu’il est possible de se rattraper très vite.

➽ Je suis consultant d'entreprise, spécialiste en outils de gestion. Sur mon blog je m'interroge sur les problématiques de projets ERP à travers de nombreux articles publiés plusieurs fois par mois. Revenez souvent et abonnez-vous à ma newsletter.

Aix en Provence, le 20 mars 2020

Michel Campillo Michel Campillo, consultant d'entreprise
Logiciels de Gestion
06 89 56 58 18   
contact par email

➽ Autres billets pour entreprises qui investissent dans leurs réseaux sociaux: Supprimer un compte Facebook, Distanciation sociale et Facebook, Trouver tous les comptes d'une personne, Les pods d'engagement, Les réseaux d'ami à ami (friend-to-friend networks ou F2F).

Ce billet vous a plu? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous:

Facebook Twitter Mastodon LinkedIn

Merci de vos partages! Maintenant à vous de commenter. 😍

>>>


🎯 Autres options: la culture web, ma newsletter, un logiciel de gestion BTP et qu'est ce qu'un ERP.
✇ En télétravail depuis le 29 octobre (confinement Covid-19)

Copyright © 2004-2020 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker