La modélisation des processus est une des activités du consultant fonctionnel ERP

Les réseaux d'ami à ami (friend-to-friend networks ou F2F)

Les réseaux d'ami à ami (<em>friend-to-friend networks</em> ou F2F)Les réseaux anonymes F2F permettent d'échanger des informations avec des personnes en qui vous avez confiance, sans pour autant devoir utiliser votre adresse IP pour communiquer. Les réseaux F2F se chargent de faire suivre l'information entre amis de façon automatique et anonyme. Il ne s'agit donc pas de réseaux de type P2P privé, cela va plus loin. On touche ici aux darknets 🏴‍☠️.

Retour aux origines

Depuis le début d'Internet avec ARPANET dans les années 60, le réseau a toujours été pensé selon un concept client-serveur, c'est-à-dire qu'un utilisateur se connecte ou communique avec une entité qui fournit un ou des services spécifiques ou déterminés au sein de la même infrastructure et sur la même plateforme centralisée. N'importe quel moteur de recherche vous montrera des images d'architectures réseau client-serveur, c'est classique.

Les réseaux F2F ou darknets

Mais que se passe-t-il si, en plus de demander ces services utilisateurs, vous pouvez également les fournir, les livrer et les partager avec d'autres?

Le modèle de réseau P2P

C'est ainsi qu'est né le P2P (Peer-to-Peer). Le P2P est un modèle de réseau où les services et les informations ne sont pas stockés, gérés ni contrôlés en un seul endroit mais sont livrés et partagés librement par tous ceux qui en font la demande, en les appelant "nœuds", "pairs" ou "amis". Le terme fait référence à chaque utilisateur connecté au réseau P2P. Le principe qui organise les réseaux P2P est la décentralisation: on ne dépend pas d'un seul point pour accéder aux informations ou services requis.

Le partage de fichiers entre amis en P2P permet d'envoyer et télécharger des contenus de toute sorte et sous tous les formats à travers le monde entier.

En P2P nous ne dépendons pas d'un seul point car les informations ou les services sont livrés et partagés par de nombreux nœuds, pairs ou amis stockés et hébergés pour un nombre indéterminé d'utilisateurs arbitraires du réseau qui partagent et communiquent également par son intermédiaire. Comment savoir à qui ou où demander les informations ou services? Par un protocole appelé DHT (Distributed Hash Table).

Le protocole DHT consiste en une base de données distribuée, ouverte et librement partagée par l'ensemble du réseau P2P qui lui correspond. Son objectif principal est de garder un enregistrement à jour de tous les utilisateurs connectés à leurs adresses IP respectives. L'exemple le plus connu est Torrent. Comme les adresses IP sont visibles sur le réseau, je recommande l'utilisation de VPN avec le protocole UDP dans de telles situations.

Cashback

Le principe du P2P est simple, vous le connaissez si vous avez déjà mis à disposition quelques films sympas sur Internet 😄. Lorsqu'un utilisateur souhaite demander, rechercher, se connecter, accéder ou communiquer avec un service ou une plate-forme, il consulte d'abord le DHT pour savoir où il est et sur quels nœuds les données transitent.

Au fond quel est l'objectif du P2P ? Le modèle Peer-to-Peer garantit l'intégrité et la disponibilité des informations même si l'auteur d'origine des informations n'existe plus au sein du réseau. C'est la base de fonctionnement des réseaux Torrent qui permettent le partage de fichiers, films, musique et multimédias en général. Dés que la ressource commence à être partagée sur le réseau, elle vit sa propre vie tant qu'il y aura des utilisateurs pour la partager.

Le F2F (Friend-to-Friend) ou P2P anonyme

Les réseaux comme Torrent nous donnent l'intégrité et la disponibilité des données. Que nous manque-t-il? L'anonymat, en effet le P2P exige de connaître fidèlement l'adresse IP de ceux qui téléchargent. Même en P2P privé (lorsqu'on restreint l'accès au P2P à un groupe de personnes), l'IP reste connue des personnes faisant partie du réseau privé: ce n'est pas satisfaisant.

C'est pour cela que le P2P anonyme est né!

Sa mise en œuvre la plus connue est le F2F (Friend-to-Friend ou réseaux d'ami à ami). Le P2P anonyme est un réseau P2P où l'adresse IP de chaque utilisateur est cachée et chiffrée pour les autres pairs, nœuds et amis du réseau. Le P2P anonyme n'est donc pas un P2P privé. En P2P anonyme l'adresse IP est connue du réseau sous un hachage variable et aléatoire à chaque fois que l'utilisateur se connecte. Ainsi les informations et communications voyagent sous cryptage asymétrique, hybride, elliptique, de flux, de bloc et / ou E2E (Extreme-to-Extreme). En clair l'adresse IP est invisible.

Il est ainsi impossible d'intercepter les communications d'un utilisateur, de trouver ou de suivre les interlocuteurs de cet utilisateur ou d'obtenir des informations avec les détails et les spécifications de leur équipement. Un exemple d'utilisation de ce protocole ce sont les réseaux sombres (darknets) comme I2P et Freenet 🏴, mais il en existe des centaines.

Darknet

En résumé le protocole F2F est une implémentation du P2P anonyme qui permet de créer un réseau fermé, crypté, privé et anonyme. Seules les personnes avec une autorisation préalable des participants et qui sont connectées au réseau peuvent entrer via un code ou code d'accès. Autrement il n'est même pas possible de trouver ou de détecter le réseau darknet car il est absolument inconnu de tout le reste d'Internet ou de ceux qui n'y participent pas. Cela fonctionne comme un réseau P2P privé.

En d'autres termes un réseau darknet est un nouvel Internet complètement fermé, privé et isolé du World Wide Web. Comme un VPN (Virtual Private Network) vous donnant accès au réseau privé d'un entreprise en somme.

Quels outils pour le F2F (Friend-to-Friend) ?

Je vais parler de deux outils en lien avec le F2F. Le premier outil est RetroShare, un client F2F qui permet de se connecter et de communiquer avec ces réseaux fermés, cryptés, privés et anonymes. Le second outil F2F est TOX, un protocole qui implémente le même concept et le même fonctionnement de F2F, et donc aussi de P2P anonyme car comme on l'a vu, F2F est une implémentation du P2P anonyme.

Pour installer les 2 applicationss il suffit d'aller sur les sites Web respectifs de RetroShare et TOX (le site officiel du projet TOX suggère plusieurs clients possibles à choisir si vous ne voulez pas rechercher quelque chose de plus personnalisé sur Internet).

Pour l'installation il faut télécharger le binaire précompilé pour Windows (RetroShare et qTox pour les architectures 32 et 64 bits et uTox pour toutes les architectures), TOX pour Android et TOX pour iOS.

Vous utilisez un autre OS que Windows? En cherchant un peu sur les moteurs de recherche, vous trouverez aussi Retroshare / qTox et uTox pour Mac OSX et pour GNU / Linux/ / Debian et ArchLinux.

Les dépôts GIT des applications Retroshare et TOX. Amusez-vous bien !😎👍

Aix en Provence, le 11 mai 2019

Michel Campillo Michel Campillo, consultant d'entreprise
Logiciels de Gestion
06 89 56 58 18   
contact par email

Ce post vous a intéressé? Alors partagez-le avec vos contact en cliquant sur les boutons ci-dessous:

Facebook Twitter Mastodon LinkedIn

Merci de vos partages! Maintenant à vous de commenter. 😍

>>>


🎯 Autres options: la culture web, ma newsletter, un logiciel de gestion BTP et qu'est ce qu'un ERP.
✇ En télétravail depuis le 29 octobre (confinement Covid-19)

Copyright © 2004-2020 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker