Le consultant ERP rédige les documents fonctionnels et fait du support applicatif

Distanciation sociale et Facebook

Facebook tente de promouvoir la distanciation socialeFacebook a déclaré qu'ils ont commencé à mettre de nouvelles catégories de données à la disposition des épidémiologistes via son programme Disease Prevention Maps qui partage des données de localisation agrégées avec des partenaires dans 40 pays travaillant sur la réponse sanitaire à apporter au Covid-19. On savait que Facebook nous espionne mais là ça va plus loin.

Les chercheurs utilisent les données que Facebook met à leur disposition pour fournir des mises à jour quotidiennes sur la façon dont les gens se déplacent dans différentes régions. Ces données permettent de vérifier les mesures de distanciation sociale et Facebook va y contribuer. Les résultats analytiques seront remis aux autorités de cette quarantaine de pays, ainsi qu'aux autorités publiques de plusieurs villes et États américains. Vous êtes contraint de travailler à distance pendant le Covid 19 ? Cela vous concerne.

La distanciation sociale avec l'aide de Facebook
La distanciation sociale respectée avec l'aide de Facebook, incroyable non?

En plus des données de localisation, le réseau social commencera à mettre à disposition un "indice de connectivité sociale" montrant la probabilité que les personnes dans différents endroits soient des amis Facebook. Les données seront agrégées au niveau du code postal. Si vous êtes inquiet concernant les mesures de flicage, cette fois vous allez être servi. Mais on nous dit que c'est pour la bonne cause, car la distanciation sociale est la principale mesure pour éviter la propagation du virus.

Cashback

Le nom du projet permettant à Facebook de participer à la lutte contre le coronavirus s'appelle Data for Good. Laura McGorman, la responsable qui dirige le projet, a déclaré que l'indice pourrait être utilisé pour évaluer l'impact économique du coronavirus, révélant quelles communautés sont les plus susceptibles d'obtenir de l'aide des régions voisines et d'autres qui pourraient avoir besoin d'un soutien plus ciblé. Ici on est au-delà de la distanciation sociale, mais cela y participe.

Facebook a indiqué que les "cartes de co-implantation" (co-location maps) nouvellement créées peuvent révéler la probabilité que des personnes dans une zone entrent en contact avec des personnes dans une autre. Le réseau social promet que ce ne sera pas utilisé pour fliquer les personnes qui ne respectent pas la distanciation sociale. On parle beaucoup de surveillance de masse dans le cadre de la pandémie de Covid-19 et le projet Data for Good lancé par Facebook pourrait bien être une pierre de plus portée à cet édifice. L'avenir le dira.

Aix en Provence, le 10 avril 2020

Michel Campillo Michel Campillo, consultant d'entreprise
Logiciels de Gestion
06 89 56 58 18   
contact par email

➽ Autres billets concernant les médias sociaux: gérer une instance Mastodon, L'application StopCovid et le traçage numérique des malades, Tous Anti-Covid.

Ce post vous a aidé? Alors partagez-le avec d'autres utilisateurs en cliquant sur les boutons ci-dessous:

Facebook Twitter Mastodon LinkedIn

Merci de vos partages! Maintenant à vous de commenter. 😍

>>>


🎯 Autres options: un logiciel ERP travaux publics et un logiciel de gestion BTP.
✇ En télétravail depuis le 29 octobre (confinement Covid-19)

Copyright © 2004-2021 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker