Le consultant ERP intervient sur toutes les activités du cycle de vie du progiciel

Les réseaux sociaux sont-ils morts?

La fin des réseaux sociauxQu'en pensez-vous? J'ai de plus en plus l'impression que les réseaux sociaux subissent peu à peu le même sort que la newsletter il y a quelques années et finissent par devenir obsolètes. C'est pourquoi je m'interroge: les réseaux sociaux sont-ils morts ? En tout cas ils sont mal en point.

Il y a quelques années, on s'inscrivait à une newsletter pour recevoir le nouveau contenu d'un site web. Et, peu à peu, l'e-mailing commercial a fait son apparition. Désormais, on est très réticent à l'idée de s'inscrire à une newsletter et à ouvrir les e-mailings que nous recevons. La baisse de taux d'ouverture d'e-mails ne fait que s'accélérer.

Le même phénomène qui a rendu les newsletters obsolètes semble s'attaquer aux réseaux sociaux. Vous vous connectez aux plateformes pour voir le fil d'actualité ou juste pour consulter vos notifications? Attachez-vous vraiment de l'importance aux publications de votre réseau ? Je me rend compte que moi, de moins en moins. C'est aussi le cas de beaucoup de consultants chefs de projet ERP et autres professionnels de l'informatique de gestion avec qui j'échange.

L'agonie des réseaux sociaux
Vous les fréquentez tout comme moi, les réseaux sociaux sont en nette perte de vitesse faute de contenus intéressants ou qui retiennent notre attention.

Les réseaux sociaux sont entrés dans notre quotidien. C'est un peu comme la télévision: tout le monde en une, tout le monde l'allume mais qui la regarde ? Les réseaux sociaux, on en a tous, on s'y connecte mais les regardons-nous vraiment ? 😀 Les contenus qui apparaissent sur les fils d'actualité sont de moins en moins intéressants, et m'aident de moins en moins dans mes activités comme expliquer ce qu'est un ERP à de nouveaux publics.

Linkedin faisant son auto-promotion pour vendre ses solutions Social Selling, cela va effectivement amener de plus en plus de publicités, de contenus promotionnels et va donc dégrader encore le niveau de qualité du contenu échangé. Au bond du compte on ne retient que la messagerie instantanée et la possibilité de montrer son CV à de potentiels futurs employeurs, plutôt qu'échanger sur le sécurité de vos données ou les compétences en SSII.

Je publie sur plusieurs profils de réseaux sociaux, et la qualité du contenu a un impact important sur le nombre de vus. LinkedIn reste pour l'instant un outil intéressant pour se faire connaitre. Les utilisateurs qui se connectent à Facebook, LinkedIn ou Twitter n'ont pourtant aucun intérêt à créer du contenu car ce contenu ne sera pas vu par les autres utilisateurs. Il est de plus en plus compliqué de capter l'attention et de s'adapter aux codes de chaque réseau (et donc plus de temps et plus d'effort à consacrer pour être visible).

Cashback

Sur le plan professionnel, sans stratégie ni budget, il devient de plus en plus difficile de capter son audience cible. Les modes de consommation digitale ont changé. Dorénavant les utilisateurs ont plus l'habitude de se connecter pour consulter leurs notifications que pour autre chose. Ils migrent vers un survol éphèmère des contenus à la Instagram ou Snapchat, et moins de lecture d'articles comme on le constate sur les blogs. Sauf si l'accroche fait slider vers le haut pour aller lire l'article choisi. Et lorsqu'il s'agit d'articles sponsorisés, on n'a pas forcement envie de les voir/lire car souvent inappropriés et hors cible.

Trop plein de contenus, saturation des utilisateurs, incapacité des algorithmes à mettre en avant les contenus les plus intéressants. Espérons que Linkedin reste une application attractive le plus longtemps possible, malgré l'auto-promotion pour l'auto-promotion. Mais rien n'est moins sûr quand on en voit l'évolution. Si les réseaux sociaux ouverts comme Facebook sont morts ou en train de mourir, en revanche live les réseaux sociaux privés (Whatsappp, Telegram) sont de plus en plus prisés des utilisateurs.

Aix en Provence, le 30 mars 2019

Facebook Twitter Google LinkedIn

Merci de vos partages!

Michel Campillo Michel Campillo, consultant d'entreprise
Logiciels de Gestion
06 89 56 58 18   
contact par email

>>>


🎯 Autres options: l'actualité informatique, ma newsletter, un logiciel de gestion BTP, voir le plan du site

Copyright © 2004-2020 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker