Un consultant ERP travaille dans une SSII, un cabinet conseil ou chez un éditeur

SkySQL : Oracle n'aura pas la peau de MySQL

Sauver MySQL d'une cannibalisation par OracleLe rachat de la société Sun Microsystems par Oracle a créé un véritable électrochoc dans les communautés de l'Open Source et du Logiciel libre. Première victime de ce rachat, Solaris, le système d'exploitation Unix de Sun. Oracle a décidé de mettre un terme au support de cet OS. Par effet de rebond, Open Solaris, le pendant libre de Solaris, est donc voué à une petite mort quasi certaine, ce qui a irrité la communauté au plus haut point.

Quid de l'avenir des autres produits libres stars portés jusque là plus ou moins directement par Sun Microsystems, Java, OpenOffice, et surtout, MySQL?

MySQL est le système de gestion de bases de données le plus populaire au monde. Il fait partie de la plate-forme LAMP (Linux / Apache / MySQL / PHP-Perl-Python) qui est libre et gratuite. Largement adopté, il est au coeur des systèmes d'informations de très nombreuses entreprises, de la PME à la multinationale.

C'est bien le sort de MySQL qui aura valu des examens des commissions antitrust aux USA comme en Europe. Beaucoup ont pointé du doigt le risque de voir Oracle se débarrasser de MySQL au profit de son système de gestion de bases de données propriétaire et fermé. Car MySQL est un concurrent d'Oracle avec des prix très inférieurs allant jusqu'à la gratuité.

La tentation doit être grande de tuer MySQL, c'est-à-dire en arrêter le développement, licencier les développeurs et simplement honorer les contrats de maintenance de la base de clients existants.

Cashback

MySQL AB est devenue une entité d'Oracle depuis février 2008 pour un milliard de dollars. Certains employés de MySQL AB dont Ulf Sandberg (ancien vice président chargé des services chez MySQL) ont décidé de prendre les devants en montant le projet SkySQL dédiée au support de MySQL. L'un des grands privilèges du logiciel libre, c'est de pouvoir forker un projet, une pratique juridiquement impossible dans le monde du logiciel propriétaire.

C'est bien ce qui semble se passer aujourd'hui et SkySQL ambitionne d'offrir un support pour l'écosystème MySQL et garantir son ouverture. Visiter le site de SkySQL. Si le mariage entre Oracle et Sun semble consommé, il semble surtout toujours éveiller une certaine méfiance. Ainsi le projet SkySQL devrait recevoir un bon accueil des communautés du logiciel libre.

Quant au créateur de MySQL, Michael « Monty » Widenius, il propose l’alternative MariaDB qu'il cherche à faire adopter par la communauté en lieu et place de MySQL.

SkypeOutre l'email, mobile, téléphone, Telegram, réseaux sociaux, je vous invite à me retrouver également sur Skype. Très utile, installé sur mon mobile, je reçois instantanément vos messages. Vous n'aurez pas à patienter pour être ajouté. Mon identifiant: michelcampillo.

Grenoble, le 20 septembre 2010

➽ Autres billets pour consultants ERP travaillant sur des bases de données Oracle: Une backdoor sur des milliers de serveurs Microsoft SQL, Comment générer un fichier CSV avec Oracle SQL*Plus?, Comment changer la taille de police dans Oracle SQL Developer?, Configuration de SQL Developer pour MySQL, SkySQL : Oracle n'aura pas la peau de MySQL.

Facebook Twitter Mastodon LinkedIn

Merci de vos partages! Maintenant à vous de commenter. 😍

Pour rebondir vers d'autres sujets, j'ai aimé cet article: « Avec TX 3.0, MariaDB veut la peau d’Oracle  »

Michel Campillo Michel Campillo, consultant d'entreprise
Logiciels de Gestion
06 89 56 58 18   
contact par email

>>>


🎯 Autres options: le portail d'actualité, ma newsletter, un logiciel de gestion BTP, voir Qwanturank.
✇ En télétravail depuis le 16 mars (en confinement Covid-19)

Copyright © 2004-2020 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker