Implanter un ERP exige de s'intéresser aux préoccupations de nos interlocuteurs

Gardez le contrôle sur vos contenus

Il est important de garder le contrôle sur tout que vous publiez en ligne. Chaque fois que vous passez par une plateforme comme Twitter, Facebook ou Google+ pour publier vos contenus, vous leur servez vos textes comme sur un plateau. Quand c'est du contenu trivial ou éphémère, ce n'est pas grave. Par contre si ce sont des choses plus importantes, il faut s'en soucier.

Mes contenus m'appartiennent, je garde le contrôleL'inconvénient des réseaux sociaux, c'est qu'ils sont des silos d'informations et donc contrôlent jalousement le trafic qui existe sur leurs pages. Leur intérêt immédiat n'est pas que leurs utilisateurs s'en aillent en cliquant vers des sites externes. S'ils ne vous permettent pas de le rediriger vers votre site, vous perdez tout ce trafic.

La plupart des plateformes de réseaux sociaux ont des TOS (Terms Of Service) qui leur donnent l'entière propriété intellectelle et tous les droits sur les contenus que vous mettez en ligne quand vous êtes sur ces réseaux. Twitter et Facebook ne se gênent pas pour mettre de la publicité ciblée autour de vos posts, c'est d'ailleurs ainsi qu'ils génèrent du chiffre d'affaire.

La clé pour rester propriétaire de vos contenus en ligne est d'acquérir votre propre nom de domaine. Pour le prix d'un café ou deux par an, je détiens le domaine michelcampillo.info qui est l'espace de publication sur lequel je centralise toutes mon activité en ligne. L'idée est évidemment de se faire sa place sur le web, mais de préférence sur des pages que l'on maîtrise. L'idée est bien de générer du trafic à partir de votre contenu pour avoir un public. Cela signifie que si vous voulez leur parler de quelque chose, vous pouvez le faire en total liberté.

Par exemple votre site vous permet de présenter votre entreprise, les services qu'elle propose, les produits qu'elle vend, les séminaires auquels elle participe, les salons professionnels où vous avez un stand, les dernières versions de logiciels de gestion que vous proposez, les certifications que votre société a passé pour devenir de plus en plus apte à mieux servir ses clients.

La grande question est: depuis au moins 2012, on assiste à une explosion des réseaux sociaux et de la surveillance généralisée qui va avec. Virtuellement « tout le monde » y est, or il faut bien aller là où est le public. La solution à mon sens reste d'avoir votre propre hébergement texte / vidéo / image, etc., et de partager vos contenus sur les réseaux sociaux pour toucher de nouveaux publics. C'est le sens de la phrase « Own Your Content and Make Cross-Posting ».

L'idée est de ne partager qu'uniquement le "chapeau", la partie supérieure résumée qui indique de quoi le texte parle et qui doit donner envie de cliquer pour aller découvrir la suite sur votre site web. Bref ne JAMAIS partager l'intégralité d'un texte (sauf si c'est trivial ou éphémère). Le côté teasing est bien sûr fondamental, car le visiteur qui clique fait l'effort de quitter le réseau social pour accéder à des pages externes.

Vous observerez que les méthodes de rétention des plateformes sont agressives, on alerte le visiteur qu'il va accéder à des pages potentiellement pleines de virus ou sur lesquelles la responsabilité de la plateforme cesse de s'exercer. Grrrr.

Pour résumer, être présent sur les réseaux sociaux ne signifie nullement remettre le contrôle de vos créations aux grandes entreprises (GAFAM) qui ne se soucient pas de vous et qui ont besoin de vos contenus pour exister. Il est facile d'éviter le piège, pour garder la maîtrise de vos contenus il suffit d'ouvrir votre propre site web et de l'utiliser comme plaque tournante de l'identité numérique de votre entreprise.

Ci-dessus une vidéo de ThierryWeber.com qui revient sur la question de savoir où publier vos contenus en ligne. ☺ N'oubliez pas de m'ajouter sur Mastodon.

Grenoble, le 12 mai 2017

Facebook Twitter Google LinkedIn

Merci de vos partages!

Comment Form is loading comments...

Michel Campillo Michel Campillo, consultant d'entreprise
Logiciels de Gestion
06 89 56 58 18   
contact par email

>>>


🎯 Autres options: lire les nouvelles, ma newsletter, choisir un logiciel de gestion BTP, voir le plan du site.

Copyright © 2018 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker