L'élaboration de spécifications et le paramétrage sont des missions du consultant ERP

Facebook nous espionne à travers la géolocalisation

L'espionnage de FacebookOn est d'accord que Facebook écoute nos conversations vocales, non? C'est ainsi que le réseau social peut suivre nos discussions sur les produits avec des annonces qui apparaissent dans notre fil d'actualités. Faux! Utiliser la détection vocale pour trouver des mots clés et les mapper sur les préférences publicitaires, c'est de la technologie de publicité ciblée digne de l'âge de pierre. Il y a une méthode beaucoup plus néfaste.

Le suivi de géolocalisation est devenu un cas d'espèce. C'est la fonctionnalité avec laquelle Facebook peut dire qui vous êtes et ce que vous avez récemment acheté. Lorsque vous vous inscrivez à Facebook, le réseau social demande aux utilisateurs d'approuver l'accès à votre position géographique.

Travailler de chez soi
Arrêtons de nous faire expionner par Facebook en pleine épidémie de coronavirus

Vous êtes peut-être dans un aéroport, attardé devant une annonce, et cela signale à un annonceur que vous pourriez être intéressé par le produit. Ou vous êtes dans un bar, vous regardez une émission de télévision et vous recevez une annonce en rapport avec l'émission de télévision. Les services de localisation savent que vous êtes dans un bar où cette émission pourrait être diffusée. Les services de localisation sont techniquement une fonctionnalité opt-in qui apparaît après avoir téléchargé l'application Facebook sur votre téléphone. Le réseau social vous demande votre approbation, une de ces fenêtres pop-up que la plupart des gens ne lisent pas et cliquent automatiquement sur Oui.

L'argument de Facebook est le suivant: les services de localisation lui permettent de fournir des expériences plus pertinentes et personnalisées, comme vous aider à vous enregistrer au check-in de l'aéroport, à trouver des événements locaux et à obtenir de meilleures annonces. Notez le terme « meilleures annonces » 😳. Ce sont les publicités personnalisées qui apparaissent dans votre fil d'actualité de façon très astucieuse et en rapport avec le lieu où vous êtes. Les internautes souhaitant désactiver la géolocalisation sur Facebook ont compris que Facebook est en train de les espionner.

Facebook a systématiquement nié avoir enregistré les conversations des utilisateurs afin de proposer des publicités personnalisées. Le PDG Mark Zuckerberg a été interrogé à ce sujet lors d'un témoignage au Congrès de 2018, et il a dit catégoriquement: "Non". Il a poursuivi parlant de "théorie du complot", du coup beaucoup d'internautes pensent que Facebook le fait. Les utilisateurs sont « effrayés » par la surveillance, voyant cela comme une intrusion dans leur vie privée.

Cashback

Imaginez que si vous ouvriez l'application Facebook, une petite version de Mark Zuckerberg apparaissait sur le téléphone et commençait à vous parler. « Oh, je vois que vous passez du temps sur ce site Web. Du coup vous allez immédiatement voir une annonce en rapport avec ce que vous regardez. » Les gens ne seraient pas contents! En effet, une étude réalisée en 2019 par le Pew Research Center a montré que 51% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles n'étaient pas à l'aise avec le suivi et la catégorisation (ou profilage des utilisateurs) par Facebook. Beaucoup veulent supprimer la localisation sur ce réseau social pour échapper à Big Brother.

Mais c'est clairement une excellente affaire pour l'entreprise. L'espionnage sur les réseaux sociaux rapporte, et parmi les géants de la surveillance Facebook n'est pas seul à menacer le respect de notre vie privée. Il y aurait aussi beaucoup à dire de Google, ce sera sans doute l'objet d'un prochain article (en attendant suivez mon actualité).

Facebook a généré 21 milliards de dollars de revenus au cours du dernier trimestre 2019 et compte désormais 2,5 milliards de membres, contre 2,45 milliards au trimestre précédent. Il n'y est pas arrivé en enregistrant les appels téléphoniques des gens sur Messenger. Zuck s'en moque de comment savoir avec qui il parle sur Messenger. Au lieu du petit Zuck sur votre téléphone, ce sont juste tous ces signaux cachés que Facebook capte, sans avoir à enregistrer d'audio et à vous écouter. Chaque fois que vous cliquez sur « J'aime », que vous partagez un post, que vous recherchez des itinéraires ou des avis sur une entreprise locale, Facebook en apprend plus sur vous.

Cela a suffisamment été répété, mais Facebook sait quand vous tombez amoureux à travers les multiples signaux sociaux que vous générez sans vous en rendre compte depuis l'application.

Il y a aussi la vie de base. Vous avez la vingtaine, vous commandez un camion de déménagement pour d'ici la fin du mois car vous planifiez une mutation professionnelle à Aix en Provence par exemple. Facebook connaît votre démographie, votre niveau de revenu, l'endroit où vous vivez et les personnes avec lesquelles vous passez du temps, et sent que vous aimeriez bien avoir un nouveau matelas dans le nouvel appartement, car cela correspond au profilage qu'il a fait de vous. C'est une autre demande d'autorisation de Facebook, qui veut suivre la localisation des utilisateurs même lorsqu'ils n'utilisent pas l'application.

Quand je parle d'espionnage, il ne s'agit pas de savoir comment lire les messages Messenger de quelqu'un. On parle ici de ciblage démographique.

Sur la base de ces informations, il est remarquablement facile pour une annonce ciblée étrangement précise de vous parvenir. En fait Facebook connaît vos recherches en dehors du réseau social car il vous suit même lorsque l'application est fermée. Les boutons « J'aime » et « Partager » sur d'autres sites Web vous suivent sur le Web, que vous ayez un compte Facebook. Une fois cliqué, vous invitez Facebook dans votre vie. Il peut déterminer avec ces clics qui vous êtes, où vous vivez et quel appareil vous utilisez pour accéder au réseau. Clairement Facebook vous espionne même si vous désactivez votre compte, ce qui est vécu comme intolérable.

Pendant ce temps, le pixel Facebook permet à ce réseau social d'être un tiers silencieux qui regarde tout ce que vous faites. Chacun sait que Facebook espionne ses utilisateurs, mais sans avoir à utiliser le micro de notre smartphone pour tout savoir sur nous. Ils utilisent le fameux pixel Facebook permettant au site de configurer des évènements mesurant les actions qui l'intéressent (par exemple, les achats des internautes).

Le pixel est décrit par Facebook comme un « morceau de code pour votre site Web qui vous aide à mesurer les actions personnalisées, à créer des audiences et à débloquer des outils d'optimisation ». Plutôt qu'espionner les conversations privées, il s'agit en bref de mesurer, optimiser et créer des audiences ciblées pour les campagnes publicitaires des marques. Avec le pixel Facebook implémenté de façon invisible sur les sites Web, des annonces peuvent être créées qui montrent aux visiteurs les produits qu'ils ont consultés sur votre site Web - ou ceux connexes.

En résumé lorsqu'un produit est acheté sur le site Web, Facebook reçoit une notification concernant la transaction et, à partir de là, Facebook améliore la diffusion des annonces des marques auprès des personnes qui sont le plus susceptibles de prendre certaines décisions d'achat. Le bouton social permet à d'autres tiers, comme les annonceurs, les spécialistes du marketing et les revendeurs de données de regarder ce que vous recherchez, visitez et où vous cliquez et utiliser ces informations pour vous cibler au niveau publicitaire.

Il est possible d'installer le pixel Facebook sur Shopify, Prestasho et sur Wordpress. Difficile d'échapper à cet outil analytique de pistage des comportements. Mais il n'y a pas que le tracking par pixel, Facebook admet volontiers qu'il surveille aussi vos interactions sur son Messenger. Facebook sait qui vous appelez, où ces personnes vivent, leur âge et les informations de démonstration et combien de temps vous parlez avec elles.

Vous voulez savoir comment désactiver les services de localisation Facebook, car le suivi de votre localisation est quelque chose qui vous effraie?

Éteignez Facebook. Et accessoirement, passez sur Mastodon. Et ne me demandez pas comment voir les messages des autres sur Messenger, je ne sais pas.

Aix en Provence, le 19 octobre 2019

➽ Autres billets concernant les médias sociaux: Distanciation sociale et Facebook, Mastodon nouveau réseau social, Suivez-moi sur les réseaux sociaux.

SkypeOutre l'email, mobile, téléphone, Telegram, réseaux sociaux, je vous invite à me retrouver également sur Skype. Très utile, vous pourrez m'y joindre encore plus facilement que par email. Je réponds rapidement aux sollicitations via Skype. Mon identifiant: michelcampillo.

➽ N'attendez pas et ajoutez-moi sur Skype!

Ce post vous a plu? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous:

Facebook Twitter Mastodon LinkedIn

Merci de vos partages! Maintenant à vous de commenter. 😍

Michel Campillo Michel Campillo, consultant d'entreprise
Logiciels de Gestion
06 89 56 58 18   
contact par email

>>>


🎯 Autres options: Odoo BTP, ma newsletter, un logiciel de gestion BTP et qu'est ce qu'un ERP.
✇ En télétravail post-confinement deux jours chaque semaine

Copyright © 2004-2020 Michel Campillo, tous droits réservés

eXTReMe Tracker